180215-RE-211_compressed

 

Cécile Devezeaux de Lavergne, sculpteure sur bois

Faire tenir le monde dans un morceau de bois est un Art Vital

 

"En taillant le bois je crée un mode d'expression direct qui trouve en lui-même ses propres références pour traduire

le Vital en langage plastique »

 

Sculpteure sur bois en taille directe, Cécile Devezeaux de Lavergne est une artiste française. Grande voyageuse, elle repousse toujours plus loin ses limites dans sa vie comme dans son art. Elle a exercé la photographie, la comédie (boursière du Cours Simon à Paris) et la réflexologie plantaire. Elle a ainsi affûter son œil et commencer à mieux comprendre la nature humaine. Artiste et philosophe, elle a choisit la matière bois pour exprimer son expérience du Vital.

 

La formation de sculpteur en taille directe de Cécile Devezeaux de Lavergne est technique et artistique. Elle a obtenu son diplôme d'ébéniste à l'Ecole Boulle de Paris en 2008. Sa maîtrise technique des outils manuels lui permet de dialoguer en harmonie avec la matière bois. Elle a poursuivi sa formation à l’École des Beaux Arts de la Ville de Paris jusqu'en 2011. Depuis elle travaille de façon autonome à plein temps en atelier.

 

Les sculptures sur bois de Cécile Devezeaux de Lavergne proposent une performance artistique spirituelle provenant du plus profond de l'être, traduisant une sensation, un état émotionnel, une énergie à la recherche de l'essence humaine. L'art abstrait s’affranchit des règles de l’imitation de la réalité optique en intégrant les rythmes essentiels de la nature. Aussi, la définition du mot latin abstrabere qui signifie « enlever, extraire, isoler d’un tout », indique la méthode de la taille directe comme la plus appropriée par sa démarche  pour accéder à l'essence de la matière ainsi qu'à celle du sculpteur.

 

Dans sa recherche plastique, Cécile Devezeaux de Lavergne expérimente la création à la source, où l'inspiration trouve une réponse intuitive immédiate. L'échange avec la matière en est le moteur. Sa démarche consiste à entrer en harmonie avec le bois par la coordination de ses mouvements sur la matière. Dans le processus de taille directe, la sculpteure découvre au fur et à mesure le morceau de bois : la beauté de ses veines, le sens de son fil, sa densité et sa couleur qui vont l'inspirer. Le bois résonne au plus profond de son être et s'impose en alter ego. Une relation naît au cœur de la matrice qui est chargée de vie, de sens et d'histoire. Comme un jeu intime, l'un prend le dessus avec ses outils puis c’est à l’autre de s’imposer de manière brute et dépouillée avec ses surprises (fissures, trous, pourri…) et ces formes accidentelles. Ce sont ces denières les plus intéressantes car elles expriment la véritable dramaturgie, les richesses et les subtilités du monde vital. La sculpteure s'ouvre à la matière et plonge dans une sorte d'état méditatif - actif. Dans un esprit d'ouverture et de recherche, Cécile épargne vers l'inconnu, se dégageant de toute pensée et obstacle qui pourraient brouiller son cheminement. Son but est d'accéder à l'essentiel et retranscrire sous forme plastique le Vital.

 

Selon Charles Richard Snyder, psychologue américain (1944-2006), les personnes dotées d'une entrée dans l’inhibition descendante peuvent accéder à l’information de « plus bas niveau », moins transformée, avant qu’elle ne soit assemblée dans des concepts holistiques et des étiquettes signifiantes. Cécile tente d'accéder à cette information qui existe dans tous les cerveaux. Son travail de sculpteure est de la reformuler sur la matière.

 

Concrètement dans la taille, le geste jaillit des mains de la sculpteure dans une sorte de transe très active qui prend sa source au plus profond de son être pour pénétrer instantanément dans la troisième dimension du bois. Les copeaux de bois volent sous les coups de gouges. La puissance est alors optimisée. La relation avec la matière prend son sens, devient passionnante, passionnelle, et amène à tous les excès. Ces moments d’unité spirituelle intense où le corps n’est plus sensible aux stimuli extérieurs. En dépassant les limites de la normalité, l'expérience nouvelle devient Création. L'action spirituelle reformulée sur le bois prend tout son sens. Le fruit de la relation entre le cheminement spirituel de l'artiste et la matière vivante laisse émerger la forme sculpturale à livrer au monde.

 

Les sculptures sur bois de Cécile Devezeaux de Lavergne parlent de et à l'humain. Elles sont reconnues de manière universelle sur plusieurs continents. L'artiste obtient la considération des amateurs d'art par sa créativité et sa recherche par l'abstraction dans le geste de taille. Les artisans et les amoureux de la Nature apprécient ses capacités techniques à sublimer la beauté du bois. Le spectateur face à ses sculptures aborde l'apparence plastique puis entre en relation avec l’œuvre, la ressent, la comprend avec son vécu et ses propres références. La sculpture de Cécile Devezeaux de Lavergne se veut un support pour la réflexion sur l'accomplissement humain de notre époque.

 

La voie d’accès difficile vers l’essentiel est la définition même de l’aventure. Sylvain Tesson

 

Les artistes de la raison philosophent et ainsi apprennent à vivre. Et vivre, c’est descendre en soi pour se connaître et accepter ce qui advient, et comprendre que les sens sont des fenêtres. L’essentiel est de les ouvrir. Kant

 

 Cécile Devezeaux de Lavergne, wood carver


Keeping the world in a piece of wood is an Art Vital

 

 " By cutting the wood I create a direct mode of expression which finds in itself its own references to translate the Vital into plastic language "

 

Wood sculptor in direct size, Cécile Devezeaux de Lavergne is a French artist been born in Paris in France. Big traveler, she pushes farther her limits in her life as in her art. She exercised the photography, the comedy (grant holder of Simon Courts in Paris) and the foot reflexology. She sharpened her eye and to understand better the human nature. Artist and philosopher, her has chosen the material wood to express her experience of the Vital.

 

Sculptor's training in direct size of Cécile Devezeaux de Lavergne is technical and artistic. She obtained her diploma of cabinet maker to the School Boulle de Paris in 2008. Her technical control of the manual tools allows her to have a dialogue in accordance with the material wood. She pursued her training to the School of Fine Arts of the City of Paris until 2011. Since then she has been working full time in the studio, first in London, and then in Paris within the ArtMature sculptors association (www.artmature-bagneux.fr).

 

The wood work of Cécile Devezeaux de Lavergne proposes a spiritual artistic performance resulting from the deepest of the being, translating a sensation, an emotional state, an energy in search of the human essence. Just like abstract art, Vital Art frees itself from rules of the imitation of the reality by joining the essential rhythms of the nature. Moreover, the definition of the Latin word “abstrabere” means " removing, extracting, isolating from a whole ", method quite indicated for the direct size and the archetypal approach to reach the essence encapsuled in the wood combined to the one of the sculptor.

 

In her plastic research, Cécile Devezeaux de Lavergne experiments the creation to the source, where the inspiration finds an intuitive and instantaneous answer. The exchange with the material is the mainspring of it. Her approach consists in entering in accordance with the wood by the coordination of her movements on the material. In the process of direct size, the woman sculptor discovers gradually the piece of wood: the beauty of its veins, the sense of its thread, its density and its color which are going to inspire her. The wood resounds in the depths of her being and stands out in alter ego. A relation is born at the heart of the wood which is loaded of life, sense and history. Like an intimate game in turns, one after another, one player takes over. Either with its surprises (cracks holes, rotted…) and accidental forms that express the real dramatic art, the wealth and the subtleties of the vital world and then the sculptor with her tools, aiming to achieve harmony within the appearing shapes. The sculptor feels a kind of meditative - activate state. In spirit of opening and research, Cécile cut towards the unknown, getting free of any thought and obstacle who could blur her progress. Her purpose is to reach the essential and to transcribe the Vital into a plastic shape.

 

According to Charles Richard Snyder, American psychologist (1944-2006), the people endowed with an entrance to the downward inhibition can reach the information of " lower level ", less transformed, before it is assembled in holistic concepts and significant labels. Cécile works to reach this information which exists in all the brains. Her work as a sculptor is to transfer it on the material.

 

Concretely, the gesture springs from hands of the sculptor in a kind of very active trance which rises in the depths of her being to penetrate immediately into the third dimension of the wood. Wooden flakes fly under the blows of gouges. The power is then optimized. The relation with the material takes its sense, becomes fascinating, passionate, and brings to all the excesses. These moments of intense spiritual unity where the body is not sensitive anymore to the outer stimuli. By exceeding the limits of the normality, the new experience becomes Creation. The action reformulated on the wood takes then all its sense. The fruit of the relation between the spiritual progress of the artist and the living matter lets emerge the sculptural form to be delivered to the world.

 

The wood work of Cécile Devezeaux de Lavergne speaks of and to the human being. It is recognized in a universal way on several continents. The artist obtains the consideration of the art lovers by her creativity and her research by the abstraction in the gesture of size cut. Craftsmen and nature lovers appreciate her technical capacities to sublimate the beauty of the wood. The spectator in front of her sculptures approaches the plastic appearance then enters into a relationship with the work, feels it, understands it with its own real-life experience and references. The sculptures of Cécile Devezeaux de Lavergne aim to be a support for the reflection on the human fulfillment of our time.

 

 

180215-RE-207-2_compressed